Beerstar

Les alcooliques de l'univers53 débarquent, même bourré on est capable de vous battre sur Ogame ^^
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Darwin Awards

Aller en bas 
AuteurMessage
Ferinder

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Darwin Awards   Lun 1 Oct - 19:48

Les Darwin Awards, créés en 1993, sont des prix remis à des personnes qui, mortes ou stérilisées à la suite d'un comportement particulièrement stupide de leur part avant d'avoir pu procréer, sont ainsi remerciées (le plus souvent à titre posthume) pour avoir, de cette façon, contribué à l'amélioration globale du patrimoine génétique humain.

Un jeune homme canadien, recherchant une manière de se saouler pour pas cher parce qu'il n'avait aucun argent sur lui pour s'acheter de l'alcool, a mélangé de l'essence avec du lait. Evidemment, ce cocktail l'a rendu malade, et il est allé vomir dans la cheminée de sa maison.
>L'explosion et le feu résultants ont brûlé sa maison, tuant du même coup sa soeur et lui-même.

Trois brésiliens volaient dans un avion de tourisme à basse altitude quand un autre avion s'est approché. Il s'avère qu'ils ont décidé d'enquiquiner les occupants de l'autre avion en leur montrant leurs fesses, mais ils ont perdu le contrôle de leur propre avion et se sont écrasés.
Ils tous ont été trouvés morts dans l'épave avec leur pantalon autour de leurs chevilles...

Une officier de police de l'Idaho a répondu à un appel d'urgence. Elle n'a eu aucun détail avant son arrivée sur les lieux, sauf qu'une personne avait rapporté que son père ne respirait plus.
A son arrivée, l'officier a trouvé l'homme nu, son visage contre le
divan.
Quand elle l'a retourné pour vérifier son pouls et commencer la réanimation, elle a noté des marques de brûlure autour de ses parties génitales.
Après que l'ambulance soit arrivée et ait enlevé l'homme - qui a été déclaré mort à son arrivée à l'hôpital -, la police a fait une inspection plus minutieuse du divan, et a noté que l'homme avait fait un trou entre les coussins.
En retournant le divan, la police a découvert ce qui avait causé la mort.
Apparemment, l'homme avait l'habitude de mettre son pénis entre les coussins, dans le trou, et entre deux ponceuses électriques (sans le papier de verre, pour des raisons évidentes). Selon l'histoire, son orgasme a court-circuité une des ponceuses, l'électrocutant.

Une jeune femme française de 27 ans a perdu le contrôle de sa voiture sur une route près de Marseille et est rentrée dans un arbre, blessant sérieusement son passager et se tuant. Comme un banal accident de la route, ceci n'aurait pas été qualifié pour une nomination aux Darwin, si ce n'est que l'attention du conducteur avait été distraite par son Tamagotchi.
Celui-ci avait commencé à faire constamment bip-bip, demandant de la nourriture pendant qu'elle conduisait. En essayant d'appuyer sur les bons boutons pour sauver la vie du Tamagotchi, la femme a perdu la sienne.

Un jeune homme de 22 ans habitant Reston aux USA a été trouvé mort après qu'il ait essayé d'employer des tentacules de poulpes pour faire un saut à l'élastique depuis un promontoire de 25 mètres de haut.
La police du comté de Fairfax a indiqué qu'Eric Barcia, un employé de fast-food, a attaché avec du ruban adhésif le groupe de tentacules, enveloppé une extrémité autour d'un pied, ancré l'autre extrémité au promontoire du parc du lac d'Accotink, sauté et heurté le trottoir.
Warren Carmichael, le porte-parole de la police, a indiqué que les investigateurs pensaient que Barcia était seul parce que sa voiture avait été retrouvée non loin de là.
"La longueur de la corde qu'il avait fabriquée était plus grande que la distance entre le promontoire et la terre," a dit Carmichael. La police a indiqué que la cause apparente de la mort était un "trauma principal."

Les employés d'un entrepôt de taille moyenne dans le Texas occidental ont noté l'odeur d'une fuite de gaz. Raisonnablement, la direction a fait > évacuer le bâtiment, éteignant toutes les sources potentielles d'étincelles: lumières, moteurs, etc... Après que le bâtiment ait été évacué, deux techniciens de la compagnie de gaz ont été envoyés.
Lors de leur entrée dans le bâtiment, ils ont eu de la difficulté à se
diriger dans l'obscurité. À leur désespoir, aucune des lumières ne
fonctionnait. Les témoins ont décrit plus tard avoir vu un des techniciens sortir de sa poche un objet qui ressemblait à un briquet. Suite à l'utilisation de cet objet, le gaz dans l'entrepôt a explosé, envoyant des débris jusqu'à 5 km de distance. Aucun reste des deux techniciens n'a été retrouvé, mais le briquet a été trouvé pratiquement intact après l'explosion. Le technicien, suspecté d'avoir causé l'explosion, n'avait été jamais considéré par ses pairs comme une 'lumière'.

Et le grand gagnant....

La patrouille routière de l'Arizona a découvert des débris de métal incorporés dans une falaise se levant au-dessus de la route au bout d'une courbe.
La zone ressemblait à l'emplacement d'un accident d'avion, mais il
s'agissait d'une voiture. La marque du véhicule était non dentifiable d'après les restes.
Le laboratoire a finalement déterminé ce qu'il en était et ce qu'il s'était produit. Il semblerait qu'un homme ait mis, d'une manière ou d'une autre, la main sur une unité de JATO (aide au décollage de jets - en fait une fusée à combustible solide) qui est employée pour donner aux avions transporteurs militaires une "poussée" supplémentaire pour décoller depuis des terrains d'aviation trop courts.
L'homme avait conduit sa Chevy Impala dans le désert jusqu'à un tronçon de route long et droit. Alors, il a attaché l'unité de JATO à sa voiture, a sauté dedans, démarré et allumé le JATO. Les faits qui ont pu être déterminés, sont que le conducteur de l'Impala 1967 a allumé le JATO à une distance d'approximativement 6 km de l'emplacement de l'accident. Ce fait a été établi d'après l'asphalte roussie et fondue trouvée à cet endroit.
Le JATO, s'il a fonctionné correctement, a atteint son maximum de poussée dans les 5 secondes, poussant la Chevy à des vitesses bien au-dessus de 190 Km/h et continuant à plein régime pendant 20-25 secondes supplémentaires.
Le conducteur, se transformant en pilote, a très probablement éprouvé des niveaux de force-G habituellement réservés aux pilotes de F-14 en pleine accélération, lui faisant perdre le contrôle pour le reste de l'événement.
Cependant, l'automobile est restée sur la route environ 4.5 Kms (15-20 secondes) avant que le conducteur n'appuie sur les freins jusqu'à les faire complètement fondre, explosant les pneus et laissant des marques en caoutchouc épaisses sur la route. Le véhicule a alors décollé pour les 1.500 mètres restants et a percuté la falaise à une hauteur de 40 mètres,
laissant un cratère noirci d'un mètre de profondeur dans la roche.
La plupart des restes du conducteur n'étaient pas récupérables;
cependant, de petits fragments d'os, de dents et de cheveux ont été extraits du cratère, et des bouts d'ongles et d'os ont été enlevés d'un morceau de débris ressemblant à une partie du volant.
Epilogue: On a calculé que cet idiot a presque atteint Mach I, soit une vitesse au sol d'approximativement 800 Km/h.

L’Ultime Repas… :

«Un régime néfaste et une chambre mal aérée sont tenus pour conjointement responsables du décès d’un homme asphyxié par ses propres gaz.
Aucune marque n’a été trouvée sur son corps mais l’autopsie a révélé la présence de quantités considérables de méthane dans son sang.
Son régime alimentaire était essentiellement constitué de chou et de haricots, combinaison parfaite pour provoquer une sévère crise de flatulences. Il semble que l’homme soit mort dans son sommeil en respirant le nuage toxique qui flottait au-dessus de son lit.
Si la fenêtre de la chambre avait été ouverte, les flatulences n’auraient pas été fatales mais elle était si hermétiquement fermée qu’il ne circulait aucun air frais dans la pièce.
L’homme, obèse, a été victime de sa capacité illimitée à produire du méthane, comme de son mépris mortel pour l’aération de son habitat. Trois personnes qui se portaient à son secours, tombèrent malades et l’état de l’un d’eux, nécessita une hospitalisation.»

Vachement Explosif! :

Un homme employé dans une laiterie, ayant entendu dire que les flatulences bovines étaient en grande partie composées de méthane, et, donc, potentiellement explosives, avait décidé de mettre la théorie en pratique. Alors, pendant qu’une vache se laissait voluptueusement soulager de son lait par la trayeuse, il a guetté le frétillement de la queue dont les gens du métier savent qu’il annonce l’imminence d’un pet. A ce signal, notre héros craqua une allumette. La satisfaction qu’il eut de contempler la flamme bleue ainsi créée, longue d’une trentaine de centimètres, ne dura qu’une poignée de secondes avant que le feu ne fut aspiré, par une contraction rectale, dans les entrailles de l’animal. La pauvre bête explosa, tuant l’employé, heurté par un fémur volant.

Jeu érotique à Deux :

“Après coup, craquer l’allumette a été ma grosse erreur. Mais j’essayais seulement de récupérer le hamster“, a raconté Eric Tomaszewski aux docteurs stupéfaits du département des Brûlures Sévères de l’hôpital de Salt Lake City. Tomaszewski et son partenaire homosexuel Andrew Kiki Farnum ont été admis pour un traitement d’urgence après qu’un rapport eut sérieusement mal tourné. “J’ai poussé un tube en carton dans son rectum et glissé Raggot, notre hamster, à l’intérieur” a-t-il expliqué. “Comme d’habitude, Kiki a crié Armageddon pour indiquer qu’il en avait assez. J’ai essayé de récupérer Raggot mais il ne sortait pas, j’ai donc regardé dans le tube et craqué une allumette, pensant que la lumière pouvait l’attirer”. A une conférence de presse, un porte-parole de l’hôpital a décrit ce qui s’est passé ensuite. “L’allumette a enflammé une poche de gaz intestinal et une flamme a jailli du tube, enflammant les cheveux de M. Tomaszewski et brûlant sévèrement sa figure. Elle a aussi mis le feu au pelage du hamster, qui, à son tour, a enflammé une poche plus grande de gaz plus loin dans l’intestin, propulsant le rongeur comme un boulet de canon. Tomaszewski a été brûlé au deuxième degré et a eu le nez cassé par l’impact avec la gerbille, tandis que Farnum a été brûlé au premier et au deuxième degré à son anus et sur la partie inférieure de son intestin.” (Vous aurez noté que là, c'est le hamster qui est mort)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p0llux

avatar

Nombre de messages : 85
Age : 30
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Darwin Awards   Lun 1 Oct - 22:07

Comme quoi on peut rire de tout, même de la mort X) surtout celles ci X)

_________________
drunken MySpAcE drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/polluxcore
 
Darwin Awards
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le prix Stella & Darwin awards
» Les Darwin Awards
» CSR Awards
» 2010 Golden Geek Awards
» Pierre Séguin gagne deux Emmy Awards et sera à l'émission "Pénélope McQuade" ce soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beerstar :: Flood et compagnie :: Chez Louis (Taverne appartement)-
Sauter vers: